Tu préfères parler à quelqu’un? 1-844-323-EBOX (3269)

Contact

Prix Gémeaux 2021 : Les grands gagnants de la télévision québécoise

Le 19 septembre dernier se tenait le 36e Gala des prix Gémeaux, animé par Véronique Cloutier. Cette cérémonie au tapis rouge a récompensé les artistes et artisans de la télévision québécoise s’étant le plus démarqués lors de la dernière année. Coup d’oeil sur les grands gagnants de cette grande fête du 8e art!

Meilleure animation ou équipe d’animation : Sports ou loisirs

 

David Arseneault, Danny Desriveaux, Bruno Heppell, Didier Orméjuste, Matthieu Proulx, Pierre Vercheval
SuperBolw LV : Chiefs vs Buccaners

Meilleur premier rôle féminin : Comédie

 

Christine Beaulieu
L’Oeil du cyclone

Un petit teaser pour vous inciter à découvrir la série en rattrapage!

Meilleure animation : Jeunesse

 

Pier-Lunk Funk et Sarah-Jeanne Labrosse
La soirée MAMMOUTH 2020

Vous l’avez manqué? Visionnez la bande-annonce de la soirée MAMMOUTH qui résume de manière ludique l’année 2020.

Émission ou série d’entrevues ou talk-show

 

La Tour

Voici un extrait dans lequel l’animateur Patrick Huard discute avec son invité Jonathan Roberge des défis financiers à surmonter lorsqu’un proche est malade.

Meilleure animation : Série ou spéciale de variétés

 

France Beaudoin
En direct de l’Univers, spéciale du jour de l’An

Cette émission de variété, qui en est à sa douzième saison, reçoit à chaque semaine une vedette québécoise qui voit sa vie défiler en musique (chanson marquante, album incontournable, artiste coup de coeur).

Meilleure comédie

 

M’entends-tu?

Cette comédie dramatique, qui en est à sa troisième saison, nous plonge dans le quotidien peu ordinaire d’Ada, Fabiola et Carolanne, trois amies de longue date issues d’un milieu pauvre.

Meilleure animation : Magazine d’intérêt social

 

Christian Bégin
Y’a du monde à messe

Visionnez un extrait de la saison 2020 dans lequel l’animateur discute avec son invitée Martine St-Victor de gestion de crise médiatique.

Meilleure télé-réalité

 

Les chefs!

Douze chefs aspirants s’affrontent dans cette compétition culinaire, qui en est à sa dixième saison.

Meilleure série dramatique annuelle

 

District 31

Suivez l’histoire d’enquêteurs affectés au poste District 31 dans cette quotidienne où action et suspense règnent.

 

Meilleure animation pour une émission ou série produite pour les médias numériques : Variétés, magazine

 

France Beaudoin
La commande culturelle

France Beaudoin fait appel aux personnes en confinement partiel ou total pour des suggestions culturelles, que ce soit en chansons, en lectures, en poésie, en numéros de danse ou d’humour, ou encore en arts visuels. Pour un aperçu du concept, voici un extrait de l’épisode dans lequel l’humoristique Lise Dion était l’invitée.

Meilleure premier rôle masculin : Comédie

 

Guy Jodoin
Escouade 99

Suivez les péripéties improbables de l’équipe du poste de police #99 dans cette adaptation québécoise de la série américaine Brooklyn Nine-Nine.

Meilleure série dramatique

 

Bête Noire

Cette série de fiction traite des effets collatéraux d’un geste impardonnable commis par Jérémy, un adolescent de 16 ans. Avec l’aide de la psychiatre-coroner chargée de l’enquête, la mère de celui-ci tente de comprendre comment son fils, un garçon apparemment sans problème, a pu en arriver à commettre un acte haineux. Le teaser officiel, juste ici!

Meilleure premier rôle féminin : Série dramatique

 

Isabelle Blais
Bête Noire

Gémeaux du public Fonds Cogeco

 

En direct de l’univers

Meilleur premier rôle masculin : Série dramatique

 

Théodore Pellerin
Patrick Sénécal présente

Cette série raconte cinq sombres histoires de 30 minutes chacune. Chaque épisode explore l’univers tordu de l’auteur Patrick Sénécal avec suspense, horreur, fantastique et humour noir. Visionnez le teaser juste ici!

Meilleur premier rôle masculin : Série dramatique annuelle

 

Michel Charette
District 31

Meilleure premier rôle féminin : Série dramatique annuelle

 

Maude Guérin,
5e rang

 

Pour encore plus de suggestions télé, consulte la Programmation complète de Netflix and Chills

Netflix and Chills de l’automne 2021 : Programmation complète

En septembre dernier, Netflix a publié sa programmation Netflix and Chills de l’automne 2021. Amateurs d’épouvante, d’histoires surnaturelles ou de suspenses qui donnent froid dans le dos? Visionnez les bandes-annonces officielles ci-bas et faites votre choix! Sortez votre popcorn, doudou et sang froid! BOO!

8 septembre 2021


Into the Night –
Saison 2
V.F. : Après la nuit

10 septembre

 

Lucifer – Saison 6

Prey
V.F. : Comme des proies

15 septembre

 

Nightbooks
V.F. : Les Pages de l’angoisse

17 septembre

 

Squid Game
V.F.: Le jeu du calmar

22 septembre

 

Intrusion
V.F. : L’Intrusion

24 septembre

Midnight Mass
V.F. : Sermons de minuit

29 septembre

 

The Chestnut Man
V.F. : Octobre

No One Gets Out Alive
V.F. : Personne ne sort d’ici vivant

5 octobre

 

Escape the Undertake
V.F. : Dans les griffes de l’Undertaker

9 octobre

 

There’s Someone Inside Your House

13 octobre


Fever Dream

V.F. : Toxique

15 octobre

 

You – Saison 3
V.F. Parfaite

20 octobre

 

Night Teeth
V.F. : Mordre dans la nuit

22 octobre

 

Locke & Key: Season 2

27 octobre

 

Hypnotic

Nobody Sleeps in the Woods Tonight Part 2
V.F. : Personne ne dort dans les bois ce soir – 2e partie

 

Techno curieux: Apprends plus sur Le Windows 365 Cloud PC lancé par Microsoft

 SOYEZ INFORMÉS  

Le retour de l’oligopole et la hausse des prix nous guettent. Voici comment vous pouvez nous aider.

Depuis 2013, EBOX et tous les fournisseurs de service indépendants mènent une bataille auprès du CRTC afin d’obtenir des tarifs justes et raisonnables de la part de ses fournisseurs d’accès, offrir des prix compétitifs à ses clients et se battre à armes égales contre ses compétiteurs. Ce marathon réglementaire s’est étendu de 2016 à 2021.

LE MARATHON RÉGLEMENTAIRE ET POLITIQUE

2016

Suite aux représentations de toutes les parties, le CRTC fixe des tarifs intérimaires en attendant une analyse approfondie visant l’établissement de tarifs justes et raisonnables.

2019

La décision CRTC 2019-288 juge les tarifs intérimaires d’injustes et irraisonnables et imposent une réduction importante de ceux-ci avec une rétroactivité à 2016. EBOX annonce publiquement son objectif de faire profiter ses clients directement de cette réduction en révisant son offre de service.

Les géants des télécommunications entament une bataille juridique et politique afin de faire renverser la décision 2019-288 : appel en Cour fédérale, demande de révision auprès du CRTC et pétition au cabinet du ministre de l’innovation.

2020

L’analyse des dossiers de lobbying fédéraux permet d’établir que pendant la période de septembre 2019 à avril 2021, Bell, Rogers, Shaw, Cogeco, Quebecor et Telus ont eu plus de 250 rencontres avec des représentants gouvernementaux du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement Économique (ISDE), ainsi qu’une douzaine de rencontres avec Ian Scott, président du CRTC, dont une s’étant déroulée autour d’une bière dans un bar achalandé d’Ottawa.

2021

Décision CRTC 2021-181. Après presque 2 ans de recours légaux et de stratagèmes politiques de la part des gros joueurs, le CRTC dont le président est un ancien vice-président de Telus, accepte de céder aux pressions des géants des télécommunications en balayant du revers de la main tout le travail d’analyse effectué en amont de la décision 2019-288 et décide que les tarifs chargés par les gros joueurs depuis 2016 sont encore à ce jour justes et équitables. Encore une fois, la compétition et les intérêts des consommateurs canadiens sont mis au second plan afin de favoriser quelques gros joueurs dans l’industrie.

 

LES RÉPERCUSSIONS DE LA DÉCISION 2021-181

Cette décision donne carte blanche aux géants des télécommunications qui continuent de profiter d’un système déséquilibré en leur faveur pour introduire des tarifs anticoncurrentiels et de secondes marques comme Fizz qui offrent des prix inférieurs au coutant réel imposé aux fournisseurs indépendants. Cette pratique a comme effet de perpétuer la promotion de l’oligopole qui affecte directement les consommateurs canadiens. Les prix alléchants de ces secondes marques sont déloyaux et sont l’arme ultime contre la concurrence.

Le stratagème efficace des gros joueurs leur permet de continuer de s’enrichir tout en rendant l’évolution de la concurrence dans le milieu des télécommunications impossible.

Face à cette décision, plusieurs entreprises indépendantes seront dans l’obligation d’augmenter leur prix afin de maintenir des marges de profits et poursuivre leurs opérations. Ne pouvant pas soutenir cette compétition déloyale de la part des gros joueurs, certaines seront contraintes de fermer leurs portes. Une fois la compétition rayée de la carte, les géants des télécommunications auront libre arbitre pour fixer des tarifs élevés et maintenir le système d’oligopole tant souhaité.

 

VOICI COMMENT VOUS POUVEZ NOUS AIDER

Nous avons une dernière chance de rétablir la baisse des prix, et cela se fait en demandant au gouvernement libéral, qui a promis de réduire les coûts des télécommunications, de renverser immédiatement la décision du CRTC.

C’est pourquoi nous lançons une campagne de relation publique afin de sensibiliser à nouveau le ministre de l’Industrie l’honorable François-Philippe Champagne et de lui demander de renverser la décision CRTC 2021-181 tout en s’assurant que le CRTC ne prenne des décisions qui favorisent les profits des géants des télécommunications au détriment des intérêts des Canadiens et Canadiennes.

Votre soutien est essentiel à notre succès. Cliquez sur le lien ci-dessous et en deux étapes faciles, vous pouvez envoyer un message directement à votre député local pour vous opposer à ces récents changements. Une fois que vous avez envoyé votre message, vous pouvez demander aux autres membres de votre foyer d’envoyer des messages à leur tour.

Votre voix et celle de centaines de milliers d’autres Canadiens feront une différence et nous aideront à reprendre la tâche importante qui est celle de vous fournir les meilleurs services aux prix les plus abordables.

Envoyez votre message: https://www.cnoc.tech/internetabordable

 

LE MOT DE LA FIN

EBOX a toujours eu comme mission d’offrir un service différent à sa clientèle à prix juste et raisonnable. Concrètement, cet objectif est soutenu par notre volonté d’être dévoués face aux besoins des consommateurs et de faire preuve de respect ainsi que de transparence envers vous.

Nous continuerons de dénoncer l’injustice dans l’industrie des télécommunications canadiennes et de défendre les intérêts des consommateurs. Nous sommes confiants que le soutien continu de notre clientèle nous permettra de faire une différence.

Les vacances sont terminées

Chers abonnés, au-delà de la santé, que souhaitons-nous pour l’année 2021 ? Chez EBOX, nous militons pour des tarifs de télécommunications justes et raisonnables ainsi qu’une stabilité dans nos prix. Généralement rendus à ce point, vous quitteriez la lecture de ce message, car soyons honnêtes, les connaissances en matière de règlementation des télécommunications ne font jamais partie des discussions très intéressantes autour d’une table. Toutefois, vous êtes client EBOX et vous êtes chez nous, car vous avez pris la décision de ne plus encourager les gros fournisseurs pour une panoplie de raisons, dont les prix et leur stabilité en général. Si nous vous disions que tout ceci est en jeu, mais que vous pouvez avoir un impact aussi minime soit-il? Continuez la lecture…

En effet, depuis 2017, nous n’avons imposé aucune augmentation majeure à nos prix pour le service Internet alors que le coût de la vie augmente et que chaque client consomme de plus en plus de données. Nous réussissons ce tour de force en optimisant nos procédés et en investissant le plus judicieusement possible. Plusieurs autres fournisseurs ont dû réajuster les prix à la hausse en 2020. Si rien ne change, ceci est une question de temps avant qu’EBOX soit contrainte d’appliquer une médecine similaire. Heureusement, ceci n’est pas dans nos plans à court terme et ceci ne se veut pas une lettre vous annonçant une augmentation. Bien au contraire, notre but est d’améliorer vos prix, vous en offrir plus pour votre argent, sans sacrifier les standards d’excellence de qualité réseau auxquels les clients d’EBOX sont habitués.

Afin d’améliorer nos offres, nous nous attendons toutefois que le CRTC, qui règlemente notre industrie, applique des tarifs justes et raisonnables. La mise à jour de ces tarifs est d’une importance capitale, car elle aura un impact sur le prix de détail que les consommateurs paieront. Avec l’évolution de la technologie, nous avons accès à plus de puissance à un coût moindre. Cela veut donc dire que les Canadiens paieront plus cher leurs services, avec une absence de concurrence. Voilà ce qui se passe depuis 2019 et la situation pourrait empirer.

Force est d’admettre que le CRTC avait fait son travail en prenant une décision qui a fort déplu les gros joueurs en août 2019. Cette décision permettait de réajuster les tarifs à des niveaux justes et raisonnables, ce qui aurait eu pour effet qu’EBOX et les autres compagnies indépendantes seraient en mesure de réduire la facture de leurs clients considérablement. De plus, en étant souvent un point de comparaison dans les négociations des forfaits des clients auprès des grosses compagnies, il est clair que nos réductions s’étendront jusque dans les prix au détail de ces gros joueurs et leur marque à rabais. Résultat, tous les Canadiens seraient gagnants qu’ils choisissent EBOX ou un gros joueur, car il y aurait de la concurrence.

Malheureusement, depuis cette décision, les gros joueurs mènent un combat digne d’un film d’Hollywood qui a eu pour effet la suspension temporaire de la décision du CRTC menant à des baisses de prix dans le marché. Rappelons que le CRTC a mis quatre ans à sortir la décision de 2019. Cette décision est le fruit d’analyses techniques et financières rigoureuses ainsi que de centaines d’arguments juridiques qui exposent les positions des parties.

Par la suite, nous avons été impliqués dans une série d’événements juridiques : une pétition à industrie Canada, des centaines de rencontres par les groupes de lobby et les ministres, une poursuite en Cour d’appel fédéral et tout récemment, une tentative ultime devant la Cour Suprême du Canada dans le but de faire valoir que le CRTC est dans l’erreur et que tout ceci est d’une importance nationale. Les gros joueurs allèguent, entre autres, que si la décision du CRTC va de l’avant et que nous réduisons les prix, ceci leur empêchera de construire dans les régions mal desservies. Ironiquement, le gouvernement vient de mettre en place un fond de 1,75 G$ pour financer la construction des réseaux large bande dans ces régions. Nous y voyons que des subterfuges pour continuer de bénéficier de vacances règlementaires et pour contrôler les prix de détail afin de maximiser les bénéfices.

C’est pourquoi nous lançons une campagne de relation publique afin de sensibiliser le nouveau ministre de l’Industrie l’honorable François-Philippe Champagne qui devra se prononcer en 2021 sur cette question. Endossera-t-il la décision du CRTC en mettant fin aux vacances ou cèdera-t-il aux arguments des gros en imposant une hausse inévitable des prix dans le marché ? En ce qui a trait à la Cour Suprême, nous espérons qu’elle rejettera la cause et ira dans le sens des juges de la Cour d’appel qui ont à l’unanimité rejeté les demandes des gros joueurs les qualifiant d’avoir « un mérite douteux ». Entretemps, faites connaître votre opinion en remplissant notre pétition en ligne :

 

Pour plus d’informations visitez: http://fightforfairinternet.ca

Saviez-vous que 38% des maisons abonnées à Internet dans la ville de Toronto sont sur des forfaits inférieurs à l’objectif du CRTC de fournir un accès minimum de 50 Mbit/s à tous les Canadiens ? Nous le disons depuis des années, le prix est prohibitif pour bien des ménages et l’objectif de connecter les régions mal desservies ne devrait pas se faire en pénalisant la majorité des clients d’obtenir un accès internet haute vitesse de qualité à un prix juste et raisonnable. Pour plus de 49% des gens qui n’ont pas Internet dans une région ou le service est disponible, le coût demeure la raison principale pourquoi ceux-ci ne sont pas client. Le gouvernement doit mettre fin aux vacances et endosser la décision du CRTC pour permettre à tous les Canadiens d’avoir un accès à un prix juste et raisonnable.

source: https://brookfieldinstitute.ca/wp-content/uploads/TorontoDigitalDivide_Report_final.pdf

Chers clients,

Nous vous écrivons aujourd’hui, car nous savons à quel point vous comptez sur nous pour livrer un service de qualité à des prix agressifs. Le 20 septembre 2019, nous nous sommes engagés à améliorer les forfaits à plus de 90 % de nos clients si une décision importante du CRTC était maintenue. Pour vous offrir nos services d’internet, nous devons payer des redevances aux compagnies qui détiennent les infrastructures de distribution. Ces droits sont basés sur un recouvrement du prix coûtant plus un profit pour entretenir et construire les réseaux physiques. À cela, EBOX doit connecter ses infrastructures, opérer un réseau et maintenir des systèmes informatiques pour livrer le service jusqu’à chez vous. C’est plus de 450 employés EBOX qui s’affairent tous les jours afin de faire fonctionner cet écosystème à plus de 100 000 clients.

Le 15 août 2019, le CRTC a ordonné aux titulaires des infrastructures de télécommunications de réduire sur une base finale les redevances qu’EBOX paie à un niveau qui est juste et raisonnable à la suite d’un long débat règlementaire initié en 2015. En 2017, EBOX avait en effet réduit la facture de la majorité de ses clients suite à une première décision du CRTC qui reconnaissait sur une base temporaire que les redevances étaient grossièrement surévaluées et qu’ils ne représentent pas le vrai coûtant à être payé par EBOX pour maintenir et utiliser les infrastructures de télécommunications.

La décision de réduire les coûts est menacée par les gros joueurs

Les grands opérateurs de réseaux ont intensifié leurs actions juridiques afin de faire renverser cette décision. Tous les moyens ont été utilisés pour porter en appel le jugement.

Au final, vous comprendrez que ces actions n’ont qu’un seul but, empêcher que la décision du CRTC soit mise en œuvre, car les prix deviendraient beaucoup plus compétitifs dans le marché et les grandes entreprises seraient forcées de suivre la nouvelle réalité.

Si les gros joueurs réussissent, le niveau de compétition va baisser pour les consommateurs et les prix auront tendance à augmenter. Cette situation n’est pas souhaitable pour personne.

Qu’est-ce que je peux faire comme consommateur ?

Aujourd’hui vous pouvez réclamer au gouvernement qu’elle ne renverse pas cette décision et que vous refusez une augmentation des prix.

Signez la pétition ici :

En savoir plus

Depuis de nombreuses années, EBOX se bat pour assurer que les redevances soient justes et équitables afin que votre prix soit compétitif. Malheureusement, ceci n’est pas un secret que les Canadiens paient toujours des prix vastement supérieurs aux autres pays industrialisés malgré nos efforts soutenus pour baisser la facture des consommateurs.

Les grandes entreprises titulaires des infrastructures défendent férocement les prix coûtants qui doivent être établis par le CRTC. Par de puissants lobbys, des processus juridiques et d’autres actions, ils ont été en mesure de conserver les prix relativement élevés dans le marché.

Ces mêmes entreprises sont protégées de concurrents internationaux et jouissent d’énormes crédits & subventions du gouvernement pour construire et déployer des nouvelles infrastructures. L’appareil politique en place compte sur des acteurs comme EBOX afin de régulariser les prix aux consommateurs.

Nous avons sonné l’alarme il y a plusieurs années que les redevances sont de plus en plus inéquitables avec la croissance du trafic internet sur nos réseaux et les accès très grande vitesse. En travaillant très fort et grâce à une équipe dynamique, nous avons été en mesure de ne pas imposer des augmentations annuelles chez nos clients depuis plusieurs années comme il se fait chez les gros joueurs.

Suite à la décision finale, les grands propriétaires des réseaux de télécommunications ont annoncé dans les médias qu’ils allaient réduire leurs investissements dans le déploiement des infrastructures en régions rurales et réduire les investissements dans la technologie 5G pour les réseaux mobiles. Nous croyons que ce sont des subterfuges afin d’influencer l’opinion publique et influencer le gouvernement à revenir en arrière.

Voici une ligne du temps des actions juridiques depuis la décision du CRTC qui favorise les consommateurs

Toutes ces actions juridiques coûtent extrêmement cher en fonds publics ainsi qu’aux clients d’EBOX ultimement. Nous devons déployer énormément de ressources légales pour défendre et répondre à ces actions qui deviennent monnaie courante.

Nous vous remercions de choisir EBOX et de votre fidèle clientèle.